Barthel Laure - Roudier Alain <br> Mon bien cher Oncle <br> correspondance de Pierre Erard Agrandir

Barthel Laure - Roudier Alain Mon bien cher Oncle correspondance de Pierre Erard à Sébastien Erard

Il est impossible de parler de harpe ou de piano en France après la Révolution sans

Plus de détails

Disponibilité : Ce produit n'est plus en stock


Prévenez-moi lorsque le produit est disponible

50.00€

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 5 points de fidélité. Votre panier totalisera 5 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 1.00€.


Il est impossible de parler de harpe ou de piano en France après la Révolution sans citer les instruments d'Erard. Certains substituent même encore le nom de "harpe Erard" à celui de "harpe à double mouvement" !
Pourtant nous ne connaissons que très superficiellement ces grands luthiers. Qui étaient les amis, les clients, les concurrents des Erards ? Où étaient fabriqués les instruments d'Erard ? Comment géraient-ils les finances de la manufacture londonienne ? Quelle place la peinture occupait-elle dans cette famille ?
C'est à toutes ces questions, et à bien d'autres encore, que répondent Laure Barthel et Alain Roudier, spécialistes de la harpe et des pianos. Ils mettent aujourd'hui à la disposition d'un large public plus de cent vingt lettres inédites classées chronologiquement et minutieusement annotées (précisions sur certains lieux, notices biographiques de personnes célèbres ou encore inconnues, explications organologiques succinctes...)

Une chronologie des principaux évènements concernant la famille et la fabrique
Erard de 1685 à 1855 donne quelques repères au lecteur avant de le laisser découvrir cette
précieuse série de lettres. Des notes de bas de pages ainsi qu'une iconographie originale
( portraits de luthiers, compositeurs, instrumentiste, harpes et pianos Erard, belles partitions, page de catalogue, objet rare, salles de concerts, photographies professionnels ; les deux auteurs ont ajouté en annexe une bibliographie d'une trentaine de titres, et l'indispensable index qui rassemble cent soixante sept noms propres avec renvoi aux lettres dans
lesquels ils sont cités (et identifiés, chaque fois que cela a été possible).

"Mon bien cher Oncle", c'est ainsi que Pierre Erard (1794-1855), le dévoué neveu installé à Londres s'adressait au génial inventeur Sébastien Erard (1752-1831) resté en France.
Les réponses à ces lettres pourront-elles faire un jour l'objet d'un travail similaire ?

Laure Barthel est professeur certifié d'éducation musicale et de chant choral, harpiste et docteur en musicologie. Installée à Lyon depuis 1981, elle se passionne pour la
pédagogie, s'investit dans plusieurs associations et enseigne la Musique dans diverses structures, tout en poursuivant ses recherches sur son instrument préféré dans les bibliothèques, les musées du monde entier, mais aussi chez les collectionneurs privés.

Organologue, chercheur et concertiste, Alain Roudier enseigne l'interprétation sur
instruments historiques, organise des expositions et donne de nombreux concerts en
Europe ainsi que des conférences. Il est à l'origine de la création en 1993 de l'association
Ad Libitum qui a réunit une collection d'une quarantaine d'instruments anciens, de 1780
à 1900, retraçant de façon unique l'histoire musicale de la facture instrumentale européenne
et américaine.

 

 

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donner votre avis

Barthel Laure - Roudier Alain  Mon bien cher Oncle  correspondance de Pierre Erard à Sébastien Erard

Barthel Laure - Roudier Alain Mon bien cher Oncle correspondance de Pierre Erard à Sébastien Erard

Il est impossible de parler de harpe ou de piano en France après la Révolution sans

Donner votre avis

  • Comment créer un compte ?

    Vous pouvez créer votre compte vous pouvez :

    1 - Cliquer sur "Identifiant" en haut à gauche de la page et remplir le formulaire.
    2 - Cliquer sur l'un des logos Paypal ou Facebook, le module utilisera les renseignements de ces derniers.

    En cas de problème, vous pouvez nous écrire à cette adresse : boutique@harpebudin.com
    ou téléphoner au 00 33 (1) 4380 0156

  • Je ne retrouve plus mes identifiants

    Si vous avez perdu vos identifiants / mots de passe, vous pouvez cliquer sur "Mot de passe oublié ?" dans la page d'identification.

    Un nouveau mot de passe sera alors envoyé à l'adresse Email que vous aurez renseigné (même adresse que celle utilisée lors de la création de votre compte).

    Si vous rencontrez encore des problèmes, merci de nous contacter via le formulaire de contact du site.